- أوقاف أونلاين - http://foreign.awkafonline.com -

La communauté de «Lire », la communauté de la perfection Entre les savants de la communauté et ceux de la sédition

Louange à Allah, Seigneur de l’Univers, Qui dit dans Son Noble Livre : «Dis : « Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas ? » Seuls les doués d’intelligence se rappellent.» J’atteste qu’il n’y a point de divinité en dehors d’Allah, l’Unique sans aucun associé, et que notre maître et prophète Mohamad est Son serviteur et Messager. O Allah, accorde Ton Salut et Tes Bénédictions à lui, à sa famille, ses compagnons et ceux qui les suivent d’une rectitude jusqu’au Dernier-Jour.

Ensuite..

L’islam exhorte de parcourir la science et incite à y déployer les efforts très sérieux. Preuve à l’appui en est le fait que les premiers versets coraniques révélés sont le Dire d’Allah, Gloire à Lui : « Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé,
qui a créé l’homme d’une adhérence.
Lis! Ton Seigneur est le Très Noble,
qui a enseigné par la plume [le calame], a enseigné à l’homme ce qu’il ne savait pas. » Le premier ordre céleste révélé exige de lire. La lecture est la première voie qui mène à la science. Vient ensuite l’allusion au calame qui est l’outil d’inscrire la science. Cela attire l’attention vers la vertu de la science, l’incitation à la chercher et l’exhortation à la parcourir. Cela fait allusion au fait que l’islam e’y la religion de la science et du savoir et que la communauté musulmane est celle de la science et fondatrice de la civilisation.

Une surate entière du Noble Coran porte le nom du calame. Allah, Gloire à Lui, débute cette Sourate par dire : «Noun. Par la plume et ce qu’ils écrivent ! »  Ce à titre de mettre l’accent sur l’importance des outils et moyens de la science. Il suffi à la science pour honneur le fait qu’Allah, Gloire à Lui, n’ordonna à Son prophète (SBL) de demander de croissance qu’en matière de la science. Il dit, Gloire à Lui : « et dis mon Seigneur, accrois-moi la science ». Le prophète (SBL) considère la sortie en quête de la science comme étant dans le Sentier d’Allah et que les efforts dans la recherche de la science constitue un moyen de l’accès au Paradis. Il dit à ce propos : « quiconque sort en quête de la science est dans le Sentier d’Allah jusqu’à son retour ». Il dit également : « quiconque emprunte une voie à la recherche de la science, Allah lui en facilite une voie vers le Paradis ». La science est l’un des piliers de la fondation des Etats et de leur progrès. C’est grâce à laquelle que l’homme remporte le prestige et la bonne place.

Le Noble Coran élève le prestige des savants sans égard pour leurs diverses disciplines. Allah, Gloire à Lui, dit : « Allah élèvera en degrés ceux d’entre vous qui auront cru et ceux qui auront reçu le savoir. Allah est parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. » Allah, Exalté Soit-Il, témoigne en faveur des savants qu’ils sont ceux qui Le craignent véritablement en disant : « seuls les savants craignent Allah, parmi toutes Ses créatures. Allah est, certes, Puissant et Pardonneur. » Ce par leur position bien élevée et leur prestige qu’Allah les honora de faire le témoignage sur le Témoigné le Plus Suprême en disant : « Allah atteste, et aussi les Anges et les doués de science, qu’il n’y a point de divinité à part Lui, le Mainteneur de la justice. Point de divinité à part Lui, le Puissant, le Sage ! »

Le prophète (SBL) affirme que les savants sont les héritiers des prophètes en matière de l’orientation des gens vers le vrai, la lumière, la réforme et la construction. Il dit : « les savants sont les héritiers des prophètes. Ces derniers ne firent hériter ni dinar, ni dirham, mais plutôt la science. Quiconque s’en empare, il prend la bonne fortune ». Le prophète (SBL) dit également : la préférence du savant sur le non-savant est pareille à celle de la pleine lune sur tous les astres ».

Certes, les savants honorés par Allah, Gloire à Lui et loués par le prophète (SBL) sont les fidèles savants de la communauté conscient de la grandeur du dépôt qu’ils portent ; celui de la science, de la prédication et de l’exposé. Notre prophète (SBL) dit : «qu’Allah rende honoré le visage de ce qui entend ma parole et la transmet autant qu’il l’entend ». Les fidèles savants de la communauté sont ceux conscients de la mission pour laquelle Allah les choisit. Il ne s’agit point d’une mission basée sur le fait de gagner la vie ni par la science, ni par la religion. La mission de laquelle ils se chargent est plus sublime et plus grandiose. Allah, Gloire à Lui, ordonne Son prophète Mohamad (SBL) : « dis, je ne vous demande pour contrepartie aucun salaire, ma rétribution n’incombe qu’Allah. Il est Témoin de toute chose ». Il dit également : « je ne vous demande pour cet appel de salaire, sauf si certains de vous ont envie d’emprunter une voie pour son Seigneur ». Allah raconte d’après Ses prophètes : Noé, Hud, Saleh, Lot et Choäib (salut sur eux tous) : « et je ne vous demande point pour cet appel de salaire ; ma rétribution n’incombe qu’au Seigneur de l’Univers ». Cette formule commune réalise l’unité de la visée, de la méthode, la sincérité de l’intention vis-à-vis d’Allah, l’Unique et la pleine dévotion à Lui.

Les vrais savants de la communauté sont ceux qui déploient leurs temps et efforts et offrent leur science au service de leur religion et leur patrie. Là, ils orientent les gens vers le juste-milieu, la modération, la tolérance et la miséricorde. Donc, leur appel ont pour fruit des générations bénéfiques qui construisent sans détruire, peupler sans ravager, élèvent les valeurs humaines, rendent sublime la dignité humaine, coexistent pacifiquement et paisiblement avec tout le monde. C’est bien la science utile qui profite à son auteur après sa mort. Notre prophète (SBL) dit : « lorsque l’adamique meurt, son œuvre termine sauf pour trois choses : une charité durable, une science utile et un enfant vertueux qui fait des invocations à sa faveur ». Le prophète (SBL) demandait secours auprès d’Allah contre cette science inutile qui ne construit pas, ni peuple, ni ajuste les moralités et la conduite. Il dit : « demandez à Allah une science utile et demandez-Lui secours contre la science inutile ». Parmi les invocations du prophète (SBL) : « ô Allah, je demande secours auprès de Toi contre une science inutile, un cœur non recueillant, une âme loin de se rassasier et une invocation inexaucée ».

Disant cela, j’implore le Pardon d’Allah aussi bien pour moi que pour vous.

. * * *

Louange à Allah, Seigneur de l’Univers, que le salut et les bénédictions d’Allah soient accordés au prophète honnête, à sa famille, ses compagnons et ce qui les suit d’une rectitude jusqu’au Dernier-Jour.

Ensuite… mes frères en islam !

Les fidèles savants de la communauté sont les gens de la bonne guidée, de la bonne allure, de la modération et du juste-milieu dont ils portent l’étendard toujours. Ils dissipent de la religion d’Allah la déviation des intégristes et les mauvaises interprétations des ignorants, ainsi que les mensonges forgés par les gens du faux.

Quant aux savants de la sédition qui prennent la religion d’Allah pour monture dans le but de réaliser leurs objectifs et finalités, ceux-ci osèrent d’attaquer la religion d’Allah, Gloire à Lui, lancèrent des fatwas nuisibles et inutiles qui dispersent au lieu de réunir, détruisent au lieu de construire et ouvrent à la communauté la porte de l’excommunication contre laquelle l’islam mit en garde. Le prophète (SBL) dit : « si quelqu’un dit à son confrère : tu es mécréant, l’un des deux en est méritoire ; soit son frère est effectivement mécréant, soit l’accusant le serait ».

Les savants de la sédition prennent l’intégrisme, l’extrémisme et l’étroitesse pour leur propre méthode, qui est très loin de la tolérance et de modération de l’islam. L’islam lève des humains toute gêne, leur dissipe toute difficulté. Allah, Gloire à Lui, dit : « en matière de la religion, Il ne vous impose aucune gêne ». Notre prophète (SBL) dit : «apportez de la bonne nouvelle, ne décevez point, facilitez et ne rendez rien difficile ». Abusez de la rigueur en matière des fatwas, contredit la modération tolérante de l’islam. Allah, Gloire à Lui, dit : «Et aussi Nous avons fait de vous une communauté de justes pour que vous soyez témoins aux gens ». La justesse signifie la justice, la modération et le fait d’éviter l’excès qui est à l’origine de la perte des nations. Le prophète (SBL) dit : « évitez l’excès en religion, car cela fit périr les nations avant vous ». Sofiane Al Thawri (qu’Allah le prenne en Sa Miséricorde) dit : «pour nous, la science se fonde sur trouver le permis en fonction de la bonne compréhension. Pour la rigueur, tous sont capables de la mettre en œuvre.

  Pareils aux savants de la sédition sont ceux de mortification qui parlent sans savoir. Ils ne sont pas conscients du besoin que la communauté emprunte les moyens, ni savent que le peuplement de la vie est l’une des sublimes finalités des religions. Les gens ne respectent pas notre religion à moins que nous ne soyons progressés dans nos affaires de la vie. En cas de progrès dans la vie, les gens respectent notre vie et notre religion. Ceux qui ne le comprennent pas consacrent leurs exhortations pour mettre en garde d’une façon absolue, contre la vie terrestre. Cela piège les masses populaires dans la mauvaise compréhension des rapports entre la vie et la religion et la nécessité de faire recours aux moyens. Ils ont mal compris la dévotion comme l’abandon de la vie, oubliant le Dire d’Allah, Gloire à Lui : « Seigneur ! Accorde nous belle ici-bas, et belle part aussi dans l’au-delà ; et protège-nous du châtiment du Feu ! ›. »

Nous affirmons qu’oser de donner des fatwas de la part des non-spécialistes, est un égarement et une errance. Très souvent, la fatwa donnée sans bien-fondé scientifique, nuit à la vie de personnes. D’après DJabir Ibn Abdullah (qu’Allah l’agrée, lui et son père) : nous sortîmes en voyage. Une pierre frappa un homme parmi nous et lui blessa la tête. Cet homme fit un songe érotique. Il interrogea ses compagnons : est-ce que vous le trouvez permis de faire des ablutions sèches ? Ils répondirent ; nous ne vous trouvons aucun permis, tu es capable d’employer de l’eau. Il fit les grandes ablutions et mort. Arrivés chez le prophète (SBL), nous l’informâmes de ce qui s’était passé. Le prophète dit : « ils l’ont tués, qu’Allah les périsse. Ils devaient interroger, s’ils l’ignoraient. Le remède à l’ignorant est l’interrogation. Cet homme mort pourrait se contenter de faire des ablutions sèches tout en serrant une bande sur sa blessure, essuyer sur elle puis se laver le reste de son corps ».

On a très besoin que chacun de nous se contente de donner avis dans le cadre de ce qu’il connait et déployer ses efforts dans les limites de sa discipline, ce pour Satisfaire à Allah, Gloire à Lui et respect de la science et de la mission de la parole. Combien des mots sont lancés sans savoir qui conduit au ravage, à la destruction et à la corruption. Garder le silence vaut mieux que dire des paroles nuisibles et inutiles. Si l’ignorant garde le silence, il n’y aura plus de différend. Notre prophète (SBL) dit : « quiconque croit en Allah et au Dernier-Jour, qu’il dise bien ou qu’il se taise ».

O Allah, montre-nous clairement le vrai et assiste-nous de le suivre, montre-nous évidemment le faux et aide-nous à l’éviter, enseigne-nous ce qui nous est utile, profite-nous de ce que Tu nous enseigne et protège Notre Égypte et tous les pays du monde.