La bonne volonté est le chemin emprunté par les nations civilisées

Louange à Allah, Seigneur de l’Univers, Qui dit dans Son Noble Livre : «Hâtez-vous vers un pardon de votre Seigneur ainsi qu’un Paradis aussi large que le ciel et la terre, préparé pour ceux qui ont cru en Allah et en Ses Messagers. Telle est la grâce d’Allah qu’Il donne à qui Il veut. Et Allah est le Détenteur de l’énorme grâce!.» J’atteste qu’il n’y a point de divinité en dehors d’Allah, l’Unique sans aucun associé, et que notre maître et prophète Mohamad est Son serviteur et Messager. O Allah, accorde Ton Salut et Tes Bénédictions à lui, à sa famille, ses compagnons et ceux qui les suivent d’une rectitude jusqu’au Dernier-Jour.

Ensuite..

La religion islamique, avec ses instructions sublimes, exhorte les gens d’avoir de la bonne volonté, du travail, de la bonne action, de l’effort et du peuplement. Elle interdit la paresse, l’inertie et de la corruption. C’est bien l’essence des messages antérieurs. Allah, Gloire à Lui, dit : « Ne lui a-t-on pas annoncé ce qu’il y avait dans les feuilles de Moïse
et celles d’Abraham qui a tenu parfaitement [sa promesse de transmettre] qu’aucune [âme] ne portera le fardeau (le péché) d’autrui, et qu’en vérité, l’homme n’obtient que [le fruit] de ses efforts;
et que son effort, en vérité, lui sera présenté (le jour du Jugement). Ensuite il en sera récompensé pleinement ». Le prophète (SBL) montre la vertu de la bonne volonté en disant : « Allah est Généreux, Il aime la générosité et les sublimes moralités et en déteste les futiles ». Omar Ibn Al Khattab (qu’Allah l’agrée) dit : il ne faut pas que votre volonté soit infirmée, je ne trouve plus empêchant des actions généreuses que l’infirmité des volontés. On dit : la bonne volonté est l’un des indices de la raison parfaite. Béni soit About Tayeb Al Mutanabbi qui dit :

Je ne trouve pire des défauts des gens

Que l’imperfection des ceux capables de se parfaire.

La bonne volonté n’est pas restreinte à un certain domaine. Elle doit se réaliser dans toutes les actions de l’homme dans la vie, dont les actes cultuels. La pure Charia incite à se hâter et se précipiter dans ce domaine. Allah, Gloire à Lui, dit : « Et concourez au pardon de votre Seigneur, et à un Jardin (paradis) large comme les cieux et la terre, préparé pour les pieux ». Le Vrai Dieu, Gloire à Lui, garantit la rétribution à celui qui travaille et s’efforce à bien vouer culte en disant : « et ceux qui cherchent l’au-delà et fournissent les efforts qui y mènent, tout en étant croyants… alors l’effort de ceux-là sera reconnu ».

Le prophète (SBL) avait de la bonne volonté dans toutes les affaires de sa vie dont les actes cultuels. S’adressant à lui, Allah, Gloire à Lui, dit : «Ô ! toi, l’enveloppé [dans tes vêtements]! Lève-toi [pour prier], toute la nuit, excepté une petite partie; Sa moitié, ou un peu moins; ou un peu plus. Et récite le Coran, lentement et clairement. Nous allons te révéler des paroles lourdes (très importantes). »

Le prophète (SBL) passait la nuit en prière surérogatoires jusqu’) ce que ses pieds se gonflent. Interrogé à ce sujet il dit : « ne devrais-je pas être un serviteur reconnaissant ? »

Le prophète (SBL) incitait ses compagnons de se distinguer et d’avoir de la bonne volonté en disant : « lorsque vous implorez Allah, implorez-Lui la partie supérieure du paradis.  C’est la meilleure partie, au-dessus de laquelle il y a le Trône du Tout Miséricordieux et de laquelle s’éclatent les ruisseaux du paradis ». D’après Rabi’à Ibn K’ab (qu’Allah l’agrée) : je passais la nuit en compagnie du prophète (SBL) et je lui apportai l’eau de ses ablutions. Il me dit : « demande-moi ce que tu veux ». Je répondis : je te demande d’être avec toi dans le paradis. Il me dit : « aide-moi en cela par trop te prosterner ».

Cette bonne volonté en matière de culte exige de le bien vouer et que ce culte produise ses effets dans le comportement. Ce par s’abstenir de mentir, de trahir, de tromper ou de consommer illicitement les biens des autres. Ainsi, l’accomplissement des actes cultuels s’accorde bien avec sa finalité et se réalise la rectitude qui est l’essentiel de cette religion parfaite.

Parmi les domaines de la bonne volonté on cite la science. Le prophète (SBL) nous ordonne d’implorer Allah, Gloire à Lui, une science utile dont le fruit revient à toutes les créatures.il dit : « demandez à Allah une science utile, et implorez secours auprès de Lui contre une science inutile ». Par les invocations du prophète (SBL) : « ô Allah, je cherche secours auprès de Toi contre une science inutile ».  Cette science est la vraie armée avec laquelle les Etats sont puissants, les nations font progrès. Tout pays qui réalise le progrès ne le fait qu’avec la science et tout autre arriéré ne l’est qu’en raison du renoncement à la science.

Les compagnons et les suivants avaient la meilleure volonté en matière de la quête de science. Abou Horairah (qu’Allah l’agrée) était assidu d’écouter le hadith. Il disait : je n’étais point loin du prophète, ni par une plantation, ni le commerce, je demandais au prophète (SBL) un mot qu’il pourrait m’enseigner ».  Ibn Omar (qu’Allah l’agrée, lui et son père), dit : $o Abou Horairah ! Tu étais parmi nous le plus collé au Messager d’Allah (SBL) et le plus connaisseur de son hadith. Abdullah Ibn Abbas (qu’Allah l’agrée) dit : le hadith m’était transmis d’après un homme, j’allais à lui alors qu’il faisait la sieste. Je prenais mon manteau pour coussin et le me vent apportait de la poussière sur mon visage. Ainsi, l’homme sortait me voir et dire : ô cousin du Messager d’Allah ! Pourquoi as-tu pris de la peine de me venir ? Tu pourrais m’envoyer pour que je te vienne. Je répondais : mais non ! C’est moi qui devrais te venir. Ainsi, je me renseigne du hadith auprès lui. Ismaël Ibn Yahia dit : j’entendis Ach-Chafïe (qu’Allah l’agrée) dire : j’appris le Coran par cœur à l’âge de sept ans, Al Muwatta à l’âge de dix ans. Ahmed Ibn Hanbal (qu’Allah l’agrée) apprit un million de hadith. On rapporte qu’An-Bawawy (qu’Allah l’agrée) donnait douze séminaires chaque jour. Nos anciens oulémas s’efforcèrent d’assumer la responsabilité de la science dans tous les domaines pour en transmettre le message fidèlement à tous les humains, ce dans le but de chercher l’Agrément d’Allah, Gloire à Lui et profiter à l’humanité entière. Ils notifièrent donc leurs noms et leurs sciences en lettres dorées dans la mémoire de l’histoire. Allah, Gloire à Lui, dit : « tandis que [l’eau et les objets] utiles aux hommes demeurent sur la terre. Ainsi Allah propose des paraboles »

L’action est l’un des domaines de la bonne volonté. La Charia éleva la valeur du travail. Le Coran associe le culte et le travail, Allah, Gloire à Lui, dit : « Puis quand la Salat est achevée, dispersez-vous sur la terre, et recherchez [quelque effet] de la grâce d’Allah, et invoquez beaucoup Allah afin que vous réussissiez ». Allah, Gloire à Lui, promit à celui qui fait bien son travail d’une meilleure vie dans l’ici-bas et de la jouissance permanente dans l’au-delà en disant : « Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne oeuvre tout en étant croyant, Nous lui ferons vivre une bonne vie. Et Nous les récompenserons, certes, en fonction des meilleures de leurs actions ».

Ce qui prouve la vertu du travail est le fait que tous les Messagers d’Allah travaillaient ! Adam, Ibrahim et Luth (salut sur eux) étaient cultivateurs). Noé était charpentier, Idriss était couturier, Saleh était commerçant, David était forgeron. Allah, Gloire à Lui, dit : « Nous avons certes accordé une grâce à David de notre part. Ô montagnes et oiseaux, répétez avec lui (les louanges d’Allah). Et pour lui, Nous avons amolli le fer.(en lui disant): ‹Fabrique des cottes de mailles complètes et mesure bien les mailles›. Et faites le bien. Je suis Clairvoyant sur ce que vous faites ».  Le prophète (SBL) dit : « il vaut mieux pour l’un de vous de porter les buches sur son dos que de se livrer à la mendicité, soit on lui donne ou on lui prive ».

Il ne sagit pas du simple travail, mais du travail perfectionné. Notre prophète (SBL) dit : « Allah aime que lorsque l’un de vous fait un travail qu’il le perfectionne ». Le prophète «était soucieux que chacun mène un travail honorable en disant : « tout musulman doit faire un acte charitable. On dit : ô prophète d’Allah ! Et si on ne peut pas le faire ? Il dit : qu’on travaille de sa propre main, tire profit à lui-même et fasse une charité. On dit : Et si on ne peut pas le faire ? Il dit : qu’il assiste le besogneux. Et si on ne peut pas le faire ? Il dit : qu’on fasse le convenable et s’abstienne du blâmable, ce lui est un acte charitable ». Ainsi, quiconque est incapable de faire un bon acte, qu’il n’apporte point préjudice aux autres et il en sera rétribué.

Le degré sublime de la bonne volonté réside dans le service rendu à la société, l’assistance de chétifs, le secours au besogneux, la bravoure et la générosité. Un homme vint interroger le prophète (SBL) : ô Messager d’Allah ! Quel homme est plus aimé et quel est plus préféré auprès d’Allah, Gloire à Lui ? Le prophète de répondre : « le plus aimé auprès d’Allah est le plus profitable aux humains. Les actes les plus préférés auprès d’Allah sont : une joie que tu apportes à ton frère, un malheur que tu lui dissipes, une dette que tu rembourse à sa place, un besoin que tu lui assouvis, une faim que tu lui satisfais. Si je marche avec un frère pour lui assouvir son besoin me vaut mieux que faire la retraite spirituelle dans ma mosquée pour un mois. Quiconque freine sa couleur, Allah lui préserve l’intimité. Quiconque contrôle sa rage en pouvant la mettre en œuvre, Allah lui remplira lecoeur d’une paix le Dernier-Jour. Quiconque marche avec son frère pour lui réaliser un intérêt, Allah lui affermira les pieds sur la Sîrat le Dernier-Jour ».

Disant cela, j’implore le Pardon d’Allah aussi bien pour moi que pour vous.

. * * *

Louange à Allah, Seigneur de l’Univers, que le salut et les bénédictions d’Allah soient accordés au prophète honnête, à sa famille, ses compagnons et ce qui les  suit d’une rectitude jusqu’au Dernier-Jour.

Ensuite… mes frères en islam !

L’un des domaines opm il faut se concurrence et avoir de la bonne volonté est le service de la patrie, qui fait partie de la foi. Allah, Gloire à Lui, nous ordonne de nous concurrencer dans les bonnes actions utiles pour le pays. Il dit : « concurrencez-vous dans les bonnes œuvres, vers Allah sera votre retour ultime, puis Il vous informera de ce dont vous étiez en divergence ». Allah, Gloire à Lui, loua Ses serviteurs qui se concurrencent pour le bien des humains, ce bien qui leur est utile dans l’ici-bas et dans l’au-delà. Il dit : « certes, ils se précipitèrent pour les bonnes actions, Nous invoquèrent par espoir que par crainte et Nous étaient humiliés ». Ils ont donc de la bonne volonté à profiter aux gens mettant leur confiance en Allah, Gloire à Lui et implorant Son Soutien.

La bonne volonté doit se trouver également en matière de la construction des patries, le fait d’assumer la responsabilité communautaire et de concurrencer dans les œuvres pieuses comme la construction de mosquées et écoles, équiper les hôpitaux et remédier les malades. Tout cela est un acte charitable durable. Le prophète (SBL) dit : « sept œuvres auront la rétribution qui dure au profit de leur auteur même après la mort : l’enseignement, la location de rivière, le creusement de puits, la plantation de palmier, construire une mosquée, faire hériter une vulgate et laisser un enfant qui lui demander le pardon après sa mort ». Il est mieux qu’on se concurrence au service de la patrie qui nous regroupe et dont le bien revient à tous les individus. On pourrait le faire avec la solidarité, l’union, la prise de la conscience, l’affection, l’assistance des autres. La patrie est à nous tous, elle fait de progrès grâce à nous tous. Notre puissance, notre volonté et nos efforts ne sont pas inférieurs que ceux des autres. Nous sommes les gens de la civilisation, de l’originalité et de l’Histoire. Il faut savoir que la réalisation du progrès et de la distinction exige de surmonter les difficultés et la négation du moi. Les nobles degrés sont restreints aux nobles personnes et on n’aboutit aux intérêts et finalités que par déployer les efforts. Béni soit Abou Tammam qui dit :

Méditant sur l’ultime repos je réalise

Qu’il n’est à atteindre que d’un cumul de fatigues.

O Allah, accirde-nous une bonne volonté avec laquelle nous pourrons remporter le progrès, la grâce, l’épanouissement zt le bien-être dans l’ici-bas que dans l’au-delà. Préserve notre religion, notre pays et tous mes pays du monde. s