La noble Sunna prophétique et sa place dans la législation

Louange à Allah, Seigneur de l’Univers, Qui dit dans Son Noble Livre : «Prenez ce que le Messager vous donne ; et ce qu’il vous interdit, abstenez-vous en; et craignez Allah car Allah est dur en punition» J’atteste qu’il n’y a point de divinité en dehors d’Allah, l’Unique sans aucun associé, et que notre maître et prophète Mohamad est Son serviteur et Messager. C’est lui qui dit : « je vous laissai ce que lorsque vous vous en engagez, vous ne serez oint après moi égarés : Le Livre d’Allah et ma Sunna »  O Allah, accorde Ton Salut et Tes Bénédictions à lui, à sa famille, ses compagnons et ceux qui les suivent d’une rectitude jusqu’au Dernier-Jour.

Ensuite..

Allah, Gloire à Lui, envoya Ses Messagers et prophètes pour guider les humains et les faire sortir des ténèbres vers la lumière et de la voie de la perte vers celle de la bonne guidée. Allah, Gloire à Lui, dit : «Nous avons effectivement envoyé Nos Messagers avec des preuves évidentes, et fait descendre avec eux le Livre et la balance, afin que les gens établissent la justice ». Allah clôtut les Messages par celui de notre maitre Mohamad « témoin, annonciateur, avertisseur, appelant vers Allah par Sa Permission et une lanterne éclairant ». Allah l’envoya avec avec un message valable à tous les temps et lieux. Il lui fit descendre le Noble Coran, un livre parfaitement cohérent, inimitable, l’erreur ne lui vient ni d’avant, ni d’arrière. Ensuite, Il lui révéla la Sunna qui explique et détaille le Coran. A ce propos, Allah, Gloire à Lui, dit :  « et ne prononce rien par sa propre passion. Il ne s’agit qu’une révélation à lui révéle », « et Nous te fîmes descendre le Rappel pour que tu exposes aux humains ce qui leur fut descendu et pour qu’ils raisonnent ». Le prophète (SBL) dit : « effectivement, je reçus le Coran et une autre révélation qui lui est égale ».

Contemplant le Livre d’Allah, Goire à Lui, on découvre qu’Allah, Exalté Soit-Il, réunit Ses Ordres avec ceux de Son prophète Mohamad (SBL) en plusieurs endroits. Allah dit : « ô vous qui ont cru ! Répondez positivement à Allah et au Messager lorsqu’il vous appelle à ce qui vous donne de la vraie vie ». Il associe Son Agrément, Gloire à Lui, et celui de Son Messager (SBL) en disant : « et Allah et Son Messager sont plus aptes à ce qu’ils cherchent l’Agrément si ils étaient croyants ».

Allah, Gloire à Lui, associe l’obéissance qui Lui est obligatoire à celle à Son prophète (SBL) en disant : « celui qui obéit au Messager, il obéit donc à Allah ». Il fit de cette obéissance un motif de la Miséricorde en disant : « et obéissez à Allah et au Messager afin que vous soyez pris par la Miséricorde ». Cette obéissance se réalise par suivre la Sunna du prophète (SBL). Allah, Gloire à Lui, dit : « Dis : ‹Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi, Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Allah est Pardonneur et Miséricordieux »

Les oulémas et doctes de la communauté musulmane sont unanimes sur la force probante de la Sunna prophétique en tant que deuxième source de la législation, directement après le Noble Coran. Allah, Gloire à Lui, dit : « Allah a fait descendre sur toi le Livre et la Sagesse, et t’a enseigné ce que tu ne savais pas. Et la grâce d’Allah sur toi est immense », « Et gardez dans vos mémoires ce qui, dans vos foyers, est récité des versets d’Allah et de la sagesse. Allah est Doux et Parfaitement Connaisseur ». La noble Sunna renferme les dires, les actes et les approbations du prophète (SBL). Allah, Gloire à Lui, dit : «En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment » Xela est à adopter pour tous les états du prophète (SBL). D’après Abdullah Ibn Amro (qu’Allah l’agrée, lui et son père : je transcrivais tout ce que j’entendais du Messager d’Allah (SBL) entendant l’apprendre par cœur. Qoraïche m’interdit de le faire me disant : tu inscris tout ce que tu entends du Messager d’Allah (SBL), alors qu’il parle en état d’agrément et celui du désagrément ! Cesse donc de le faire. Puis, j’allai le dire au Messager (SBL). Il fit un signe de doit vers sa bouche et me dit : « transcris ! Je jure par Celui Qui détient mon âme, rien d’autre que le vrai ne sort de ma bouche ».

Le Noble Coran est effectivement la première source de législation alors que la Pure Sunna est la deuxième. Elle explique, interprète et détaille ce qui se trouve dans le Noble Coran. Le prophète (SBL) était le plus connaisseur du Vouloir Dire d’Allah, Gloire à Lui. Sa justice et son décret sont émanés de ceux d’Allah, Exalté Soit-Il. A ce propos Allah, Gloire à Lui, dit : « Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son messager ont décidé d’une chose d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir », « Non!… Par ton Seigneur ! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu’ils ne t’auront demandé de juger de leurs disputes et qu’ils n’auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu’ils se soumettent complètement [à ta sentence] » et « Quand leur parvient une nouvelle rassurante ou alarmante, ils la diffusent. S’ils la rapportaient au Messager et aux détenteurs du commandement parmi eux ceux d’entre eux qui cherchent à être éclairés, auraient appris (la vérité de la bouche du Prophète et des détenteurs du commandement) ». Allah, Gloire à Lui, mit en garde contre la désobéissance à l’ordre de Son Messager (SBL) en disant : « Que ceux, donc, qui s’opposent à son commandement prennent garde qu’une épreuve ne les atteigne, ou que ne les atteigne un châtiment douloureux ». La Sunna mit in extenso plusieurs prescriptions citées grosso-modo dans le Noble Coran. L’ordre de faire la prière et de s’acquitter de la zakat esr vité sans détail dans le Coran : « accomplissez la Salat et acquittez-vous la Zakat ». Comment faire donc les actes cultuels : Salat, Zakat et Hajj sans la mise en détail effectuée par la Pure Sunna ? Le prophète (SBL) exposa tout cela en disant : « faites la Salat comme je la fais ». C’est par son acte qu’il nous montre la manière. Il dit également : « lorsque tu te lèves pour faire la salat, fis : Allah est le Plus Grand, récite ce que tu peux du Coran, fais la génuflexion jusqu’à ce que tu sois rassuré, lève –toi jusqu’à ce que tu sois rassuré, prosterne-toi jusqu’à ce que tu sois rassuré, lève-toi jusqu’à ce que tu sois rassuré assis. Agis ainsi dans le reste de ta salat ». La Sunna détailla toutes les sentences de la Zakat et du hajj. Le prophète (SBL) dit : « apprenez de moi vos rituels ». Un homme dit à Omran Ibn Hussein ; c’est quoi toutes ces informations traditionnelles que vous relatez d’après le prophète (SBL) en délaissant le Coran ! Omran répliqua : si tu contentes du Coran, comment apprendre donc le nombre d’unités de la Salat du midi, d’après-midi, du coucher du soleil et leurs horaires, ainsi que la station à Arafat, la lapidation de cailloux entre autres ?

Comme la Sunna détailla le global du Noble Coran, elle restreint l’absolu. Par exemple, elle restreigne le testament au tiers des legs, montrant que l’héritier n’a aucun droit en testament. D’après Saad Ibn Abou Waqqas (qu’Allah l’agrée) : le prophète (SBL) me rendit visite alors que j’étais malade à la Mecque. Je lui dis : j’ai des biens, puis-je en faire intégralement un testament ? « Non » me répondit le prophète. Dois-je en faire à moitié ? « Non » me répondit le prophète. Dois-je en faire à tiers ? « Oui, le tiers c’est le maximum. Il vaudrait mieux de laisser riches tes héritiers que de les laisser indigents qui se livrent à la mendicité ». La Sunna montre que le testament n’est point à faire au profit d’un héritier. Elle interdit de réunir en mariage la femme et sa tante maternelle ou paternelle.

Disant cela, j’implore le Pardon d’Allah aussi bien pour moi que pour vous.

. * * *

Louange à Allah, Seigneur de l’Univers, que le salut et les bénédictions d’Allah soient accordés au prophète honnête, à sa famille, ses compagnons et ce qui les  suit d’une rectitude jusqu’au Dernier-Jour.

Ensuite… mes frères en islam !

Exposant la place de la Sunna en matière de la législation, il faut faire la distinction entre les informations traditionnelles relatives aux actes cultuels et celles relatives aux us et coutumes variables en vertu des temps, lieux et circonstances. On en cite celles relatives à l’habillement, moyens de transport entre autres conditionnés par les coutumiers. Chaque époques a des traditions qui diffèrent des celles des époques précédentes. Il n’est donc pas logique d’imposer aux gens des certaines habitudes du passé sous prétexte de suivre la Tradition du prophète (SBL). La référence des habitudes réside dans le coutumier et les survenues tant que cela ne s’oppose pas les consistances de la pure législation. L’imam Ach-Chafïe (qu’Allah l’agrée) considère que coiffer la tête est l’un des aspects de la noblesse, il considère bien les circonstances de temps et milieu à sin époque. Actuellement, point de gêne de se couvrir ou non la tête, car le coutumier accepte les deux.

Nous affirmons que les ennemis acharnés de la Sunna se trouvent en deux catégories. La première comprend les manipulateurs de la religion qui dévient les sens des textes pour effuser les sans et ravagent au nom de la religion. Ils se croient faire du bien alors que la religion en est innocente. Ceux-ci sont les rigoristes de qui le prophète (SBL) nous mit en garde trois fois. D’après Omar Ibn Al Khattab (qu’Allah l’agrée), le prophète (SBL) dit : « le plus que je craigne à la communauté est tout hypocrite à langue érudite »

La deuxième catégorie renferme ceux qui ne s’inspirent point de la science et ses outils. Montrant leur danger le prophète (SBL° dit : ‘Allah n’arrache pas la science de Ses serviteurs. Il la retient par retenir les pales des savants. Lorsqu’il n’y aura plus de savant, les gens prendront des grandes figures ignorantes qui s’égareront et égareront ». La Sunna est innocente de tout extrémisme qui se déraille de sa tolérance ou du juste milieu de l’islam, ainsi que de ceux qui mettent intégralement la Sunna en négation. Le prophète (SBL) dit : « il est risque que l’un de vous, assis sur son baldaquin, dise : entre nous et vous il n’y a que le Movre d’Allah. On admet licite ce qui en est licite et illicite l’illicite. Par Allah ! Ce que le Messager d’Allah juge illicite équivaut ce qu’Allah juge illicite ».

Le rigorisme et la négligence sont un extrémisme éloigné du juste milieu de l’islam et sa méthode et une injustice contre la Sunna qui s’accorde bien avec les finalités générales du Noble Coran. Comprenant les finalités de la Sunna, on saisit les finalités de notre pure religion qui est la miséricorde même, la justice même, la tolérance même, la facilité même et m(humanitarisme même. Les érudits s’accordent que tout ce qui réalise des telles finalités fait partie intégrante de l’islam et tout ce qui y contredit s’oppose à l’islam et ses finalités.

Vient alors le rôle des oulémas honnêtes pour ajuster et corriger les égarés. Le prophète (SBL) dit : « cette science sera assumée à chaque génération par les plus intègres qui lui dissiperont les allitérations, les déviations et les mauvaises interprétations ».

On a très besoin de comprendre la Sunna via ses finalités sans se figer à la lettre des textes sans en comprendre les visées. Cela se réalise par une moderne lecture finaliste de la pure Sunna, lecture allant de pair avec les exigences et survenues du temps pour rapprocher cette Sunna grandiose aux gens. C’est bien le renouveau auquel appelle la Sunna. Le prophète (SBL) dit : «au bout de chaque si-cke, Allah envoie à cette communauté ce qui lui renouveler sa religion ».

O Allah, guide-nous à bien comprendre Ton Noble Livre et la Sunna de notre prophète (SBL), enseigne-nous ce qui nous est utile, fais-nous profiter de ce que Tu nous enseigne et préserve notre pays et tous les pays du monde.