La souplesse et la facilité sont parmi les aspects de la grandeur de la Charia islamique

Louange à Allah, Seigneur de l’Univers, Qui dit dans Son Noble Livre : « Allah veut pour vous la facilité, Il ne veut pas la difficulté pour vous, » J’atteste qu’il n’y a point de divinité en dehors d’Allah, l’Unique sans aucun associé et que notre maître et prophète Mohamad est Son serviteur et Messager. O Allah, accorde –lui Ton Salut et Tes Bénédictions à lui, sa famille, ses compagnons et ceux qui les suivent d’une rectitude jusqu’au Dernier-Jour

Ensuite….

Sans doute, les aspects de la grandeur de la Charia islamique sont innombrables. Parmi les caractéristiques les plus saillantes de cette souple Charia il y a la facilité et la souplesse dans le sens plein des termes. Elle est dépourvue de toute difficulté, gêne, extrémisme et intégrisme. Cette vérité n’est point infirmée par l’attitude intégriste de certains adeptes de l’islam, qui pensent que la réserve en matière de l’islam exige d’adopter le plus dur, ce qui conduit plusieurs personnes au chemin de l’extrémisme sous prétexte de l’engagement et de la réserve. D’où l’extrémisme est devenu un champ de concurrence entre eux, si comme ils disent, que quiconque est plus extrémiste est plus religieux et plus pieux vis-à-vis d’Allah, Gloire à Lui. Cela montre qu’ils ignorent la Grandeur, la souplesse et la facilité de cette religion. Allah, Gloire à Lui, dit : « et Il ne vous a imposé aucune gêne dans la religion, celle de votre père Abraham, lequel vous a déjà nommés ‹Musulmans› avant (ce Livre) et dans ce (Livre), afin que le Messager soit témoin contre vous, et que vous soyez vous-mêmes témoins contre les gens. »  Le prophète (SBL) dit : « la religion est une facilité, quiconque s’en extrémise, elle le vaincrait, œuvrez donc convenablement, rapprochez les œuvres pies et recevez la bonne nouvelle. Cherchez donc assistance par faire la prière au début et au milieu du jour et d’une partie de la nuit ». Béni soit Sofiane Athawri qui dit : pour nous, la science authentique exige d’adopter le facile bien rapporté d’un érudit de confiance. Quant à l’extrémisme, elle est à maitriser par n’importe qui.

La tolérance de la Charia islamique n’est pas un simple mot à dire, ni un slogan à lever. Il s’agit plutôt d’une méthode seigneuriale et l’un des principes en fonction desquels le Vrai Dieu, Gloire à Lui, s’entretien avec Ses serviteurs en les ordonnant de s’entretenir entre eux selon lui. Il dit : « Allah n’impose à une âme que ce qu’elle peut faire », « Allah veut pour vous la facilité et Il ne veut point pour vous la difficulté » et « Allah veut vous alléger, car l’homme est créé faible ». Ce dernier verset est le plus à donner l’espérance, où notre Seigneur, Gloire à Lui, ouvre la porte de l’espoir en indulgence et Miséricorde à tous Ses serviteurs. Allah, Gloire à Lui, dit : « Dis : « Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d’Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c’est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux ». “Et ton Seigneur est ‘l’Indulgent, Détenteur de la Miséricorde » et « sauf ceux qui se sont repentis, corrigés et déclarés : d’eux Je reçois le repentir. Car c’est Moi, l’Accueillant au repentir, le Miséricordieux. »

D’après Abou Horairah (qu’Allah l’agrée), le prophète (SBL) dit : « après avoir achevé la création, Allah inscrit au-dessus de Son Trône : Ma Miséricorde avance Ma colère ». Dans un hadith divin, Allah, Gloire à Lui, dit : « ô fils d’Adam, lorsque tu m’invoque et me sollicite, Je t’absoudrai les péchés, quels qu’ils soient, sans que J’y rende compte. O fils d’Adam, si tu viens à moi, muni des péchés autant que les poussières de la terre, sans que tu ne M’associes rien Je viendrai à toi avec la même quantité en absolution. »

 Le vrai Dieu, Gloire à Lui, appelle à plusieurs endroits coraniques, au pardon et à la tolérance, où Il dit : « Accepte ce qu’on t’offre de raisonnable, commande ce qui est convenable et éloigne-toi des ignorants », « La bonne action et la mauvaise ne sont pas pareilles. Repousse (le mal) par ce qui est meilleur ; et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux. Mais (ce privilège) n’est donné qu’à ceux qui endurent et il n’est donné qu’au possesseur d’une grâce infinie » et « Qu’ils pardonnent et absolvent. N’aimez-vous pas qu’Allah vous pardonne ? Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux ! ».

Quiconque contemple la biographie du prophète (SBL) réalise qu’i était le meilleur exemple de l’ensemble de sa communauté en matière de la tolérance et de la facilité. A ce propos Ayesha, mère des croyants (qu’Allah l’agrée) dit : « lorsqu’on donnait option au prophète (SBL) entre deux choses, il en choisissait la plus aisée, à moins que celle dernière ne soit abominable. Dans ce cas-là, il en était les plus éloigné. Le prophète (SBL) ne se vengeait point pour lui-même, juste, il le faisait en cas de la violation des interdits d’Allah, il les vengeait pour satisfaire à Allah.

Arrêtons-nous à certains exemples de la biographie du prophète (SBL) en matière de l’Appel à Allah, Gloire à Lui avec la sagesse et la bonne exhortation. D’après Anas Ibn Malek (qu’Allah l’agrée) : j’étais avec le prophète (SBL), un homme lui vint dire : ô Messager d’Allah, j’ai commis un péché qui implique une peine légal, inflige-moi donc la peine. Le prophète ne lui répliqua pas. Ensuite, on annonça la prière, l’homme fit la prière avec le prophète (SBL). Au terme de la prière, l’homme redit au prophète : j’ai commis un péché impliquant une peine légale, inflige-la donc à moi. Le prophète de lui répondre : « n’as-tu pas ait la prière avec-nous ?, Donc Allah t’a pardonné le péché. » D’après Abou Horairah (qu’Allah l’agrée) : un bédouin vint et urina dans l’enceinte de la Mosquée, les gens le blâmèrent sévèrement. Le prophète (SBL) leur dit : « laissez-le terminer et versez sur son urine un sceau d’eau. Vous êtes chargés de faciliter et ne pas de gêner ». D’après Ayesha (qu’Allah l’agrée) : un bébé urina sur les habits du prophète (SBL), il demanda un peu d’eau et suivit avec lequel la souillure.

D’après Muawiya Ibn Al Kakam As-Salami : lorsque je faisais la prière derrière le prophète (SBL), un homme toussa et dit : louange à Allah. Je lui dit : qu’Allah t’accueille en Sa Miséricorde ! Les gens me lancèrent un regard de blâme. Je me levai et dit : pourquoi vous me regardez ainsi ? Ils se livrèrent à frapper leurs hanches avec leurs mains. Du fait qu’ils ne me répondirent pas, je gardai le silence. Lorsque le prophète termina la prière, je lui sacrifie mes père et mère, je ne trouvai aucun instituteur mieux que lui, ni avant lui, ni après. Par Allah, il ne me frappa, ni m’insulta point. Il me dit justement : « cette prière ne doit subir aucune autre parole ordinaire, elle contient tout simplement les dires : Allah est le Plus Grand, Gloire à Allah et la récitation du Coran ».

    Poursuivant les versets coraniques et les hadiths prophétiques, nous tomberons sur des formes de la tolérance, de la facilité et de l’affection qui exterminent l’intégrisme, l’extrémisme et la violence desquelles souffre le monde entier. Dans le chapitre de la Doctrine, Allah, Gloire à Lui, dit : « point de crainte en matière de la religion » et « Si ton Seigneur l’avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est- ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants ? »

Dans le chapitre des actes cultuels, le prophète (SBL) appelle à la facilité et s’éloigner de l’intégrisme en disant : « parmi vous il y a des repoussants, quiconque guide les gens en prière, qu’il allège, il y a parmi les prières des malades, des chétifs et des besogneux ». Lorsque les gens lui présentèrent une plainte contre Mo’àz Ib DJabal qui allongeait la prière, le prophète (SBL) lui dit trois fois : « es-tu semeur de la discorde ^à Mo’àz, récite plutôt les Sourates « le Soleil », le Très Haut t ses semblables ». Dans une autre version, il lui fit : « derrière toi font la prière le vieux, le chétif et le besogneux ». D’après Anas Ib Malek (qu’Allah l’agrée) : le prophète (SB) entra à la mosquée et vit une corde attachée entre deux colonnes, il interrogea ; « c’est à qui cette corde ? » On lui répondit : c’est à Zeinab, fatiguée, elle s’y attache. Le prophète de répliquer : « que l’un de vous fasse la prière tant qu’il est actif, lorsqu’il sent de la fatigue, qu’il se repose » D’après Djabir Ibn Abdullah (qu’Allah l’agrée, lui et son père) : nous sortîmes en voyage, un homme fut atteint d’une pierre qui lui blessa la tête. Cet homme fit un songe érotique. Ses compagnons dirent : trouvez-vous lui une autorisation (de ne pas faire les ablutions ? On répondit : on ne te trouve point d’autorisation tant que tu puisses employer de l’eau. Il se lava et mourut. De retour chez le prophète (SBL), on l’informa la nouvelle. Il dit : « ils l’ont tué, qu’Allah les fasse périr, ils devraient se renseigner tant qu’ils ne connaissaient pas. La question est le remède de l’ignorant. Il suffisait à cet homme de faire des ablutions sèches ou de serrer une bande sur sa blessure, essuyer sur elle et se laver le reste de son corps ».. Le prophète (SBL) dirigea Imran Ibn Hossain (qu’Allah l’agrée) lorsqu’il était malade : « fais debout la prière, sinon, assis, sinon sur le flanc ». Il dit également : « la terre m’est un lieu de culte et une source de purification, où la prière s’annonce, fais-la ». Le prophète nous incarne la tolérance d’une façon pratique qui montre la grandeur de l’islam, où il dit de la prière qui est le plus grand rituel de la religion : « je procède à faire la prière désirant l’allongeur. Mais lorsque j’entends le cri d’un bébé, j’allège donc ma prière en raison de l’affection de sa mère pour lui ».

Dans le chapitre des transactions, la Charia islamique exhorte la tolérance, la facilité et la levée de gêne en termes de la vente, de l’achat et du remboursement. Allah, Gloire à Lui, dit : « Ô les croyants ! Que les uns d’entre vous ne mangent pas les biens des autres illégalement. Mais qu’il y ait du négoce (légal), entre vous, par consentement mutuel. Et ne vous tuez pas vous-mêmes. Allah, en vérité, est Miséricordieux envers vous. », « A celui qui est dans la gêne, accordez un sursis jusqu’à ce qu’il soit dans l’aisance. Mais il est mieux pour vous de faire remise de la dette par charité ! Si vous saviez ! ». Notre prophète (SBL) dit : « qu’Allah accueille en Sa Miséricorde un homme tolérant. Lorsqu’il vend, achète et reprend ses créances », « qu’Allah prenne en Merci le tolérant en reprenant et en remboursant ». Cette tolérance exige que le vendeur ne soit pas parcimonieux, qu’il n’exagère point le prix de sa marchandise, ni la monopole, ni diminue point le poids. Pour l’achat, elle exige que l’acheteur ne sous-estime pas la valeur des biens des autres, alors qu’en matière de remboursement, la tolérance exige qu’on demande le remboursement avec souplesse et indulgence.

Le prophète (SBL) nous informe que la tolérance en matière des transactions est l’une des causes d’accès au paradis, om il dit : « un homme entra au Paradis grâce à sa tolérance en échéance et en remboursement ». Il dit également : « un homme sera interrogé au Dernier-Jour, on ne lui trouvera aucune de vous devanciers bonne action, sauf, il eut des transactions avec les gens. Aisé, il ordonnait à ses commis de pardonner le besogneux. Allah, Gloire à Lui, dit : Je suis plus Apte de ce pardon que lui, laissez-le ». Nous informant sur les scènes du Dernier-Jour, le prophète (SBL) dit : « Allah, Gloire à Lui, dit : regardez dans l’Enfer puissiez-vous trouver quelqu’un qui fait un quelconque bien. Ils trouveront un homme et lui diront : as-tu fait un bien ? Il répondra : non, sauf que je tolérais les gens en vente. Ainsi, Allah, Gloire à Lui, dit : « tolérez Mon serviteur comme il tolérait Mes serviteurs ».

Disant cela, j’implore le Pardon d’Allah aussi bien pour moi que pour vous.

* * *

Louange à Allah, Seigneur de l’Univers, que le salut et les bénédictions d’Allah soient accordés au prophète honnête, à sa famille, ses compagnons et ce qui leur suit d’une rectitude jusqu’au Dernier-Jour.

Ensuite… mes frères en islam !

Le principe de la tolérance en islam ne se restreigne point aux musulmans entre eux. Il s’agit d’une méthode intégrale de vie qui s’étend à tout le monde. Allah, Gloire à Lui, ordonne Ses serviteurs croyants de bien s’entretenir avec tous les humains en disant : « et dites aux gens des bonnes paroles » et « Allah ne vous défend pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les équitables ». Lorsqu’Abdullah Ibn Omar (qu’Allah l’agrée, lui et son père) égorgeait un mouton, il interrogeait son commis deux fois : as-tu en donné pour cadeau à notre voisin juif ? J’entendis le prophète (SBL) dire : « à force que Gabriel me recommandait de bien traiter le voisin, je pensais qu’il lui ferait partie de mon héritage ».

Parmi les formes de la tolérance i y a celle de l’âme dans le sens de la générosité et la donation des biens à tout le monde. Ach-Chafïe (qu’Allah l’accueille en Sa Miséricorde) dit :

Couvre tout défaut avec de la générosité

Car celle-ci couvre tout

Ne sois point humilié devant les ennemis

Car, la joie des ennemis pour ton malheur est un fléau

Ne sollicite point la tolérance auprès d’un avare

Car, il n’y a point de l’eau dans le feu

 O Allah, aide-nous à correctement comprendre notre religion, guide-nous, fais-nous des guides et un moyens de guidée.